«

»

Aug 26

Les médecins divisés sur la cigarette électronique

Le monde médical n’est pas unanime sur le sujet de la cigarette électronique. Il y a bien entendu le groupe des « pour » qui va jusqu’à conseiller à ses patients de choisir l’e-cigarette pour arrêter de fumer. Il y a aussi, diamétralement opposé, le groupe des « contre » pour qui le vapotage n’est  absolument pas un moyen d’aide pour arrêter de fumer et qui le déconseillent, voire l’interdisent, à leurs patients, préférant les patchs et les gommes à mâcher. Enfin il y a le groupe médian qui dit « pourquoi pas » et rejoint celui des « pour », tout en laissant à chaque patient le choix du moyen qui lui convient le mieux.

Les points sur lesquels tous les médecins sont d’accord sont :

  • que l’e-cigarette n’est pas pour les mineurs ;
  • que l’e-cigarette n’est pas pour les non-fumeurs ;
  • que l’e-cigarette est dangereuse pour les femmes enceintes ou qui allaitent ;
  • que l’e-cigarette est dangereuse pour les personnes atteintes de maladies cardio-vasculaires.

Les médecins qui conseillent l’e-cigarette à leurs patients fumeurs désirant arrêter de fumer avancent les arguments suivants :

  • le vapotage permet de diminuer la quantité de nicotine consommée par les dosages présents dans les e-liquides et donc de procéder à un sevrage progressif ;
  • tous les ingrédients contenus dans les e-liquides, à savoir du propylène glycol, de la glycérine végétale, de l’eau, de l’alcool, des arômes divers, sont des produits couramment utilisés par l’industrie alimentaire et/ou pharmaceutique ;
  • face aux ravages de la nicotine sur la santé, aux maladies que déclenche le tabagisme, aux coûts engagés pour soigner les malades et au nombre de morts que l’on peut imputer à la cigarette traditionnelle, l’e-cigarette est un moindre mal, surtout si l’on choisit bien son matériel et son e-liquide.

Les médecins qui sont radicalement opposés à l’emploi des cigarettes électroniques se retranchent derrière quelques études qui mettent en avant les effets nocifs ou mal connus du propylène glycol et l’insuffisance de réglementation concernant les produits aromatiques introduits dans les e-liquides. Ils insistent sur le fait que, si la majorité de ces arômes, qu’ils soient naturels ou artificiels,sont utilisés par l’industrie alimentaire, leurs effets par inhalation ne sont pas forcément les mêmes que leurs effets par ingestion. En effet les poumons ne réagissent pas comme le système digestif et n’ont surtout aucun pouvoir de transformation des matières inhalées, contrairement au système digestif dont les nombreux sucs ont ce rôle sur les matières ingérées.

Entre ces deux groupes aux idées radicalement opposées se trouvent une minorité de médecins qui pensent que cette méthode en vaut sans doute une autre, l’important étant de parvenir à arrêter de fumer. Ils reconnaissent que le vapotage a le mérite de laisser au fumeur le geste qui consiste à porter à ses lèvres sa e-cigarette et d’aspirer pour obtenir de la fumée. Ces médecins pensent en effet que le besoin de nicotine est tout aussi important que l’habitude, devenue nécessité, du geste.

Le sevrage commence donc par une diminution de la quantité de produit nocif inhalé pour des progrès tout en douceur vers le but fixé : arrêter de fumer. Ces médecins demandent généralement à leurs patients de remplacer progressivement leurs cigarettes traditionnelles par une l’usage d’une e-cigarette. Ainsi la première semaine ils leur proposent de remplacer 10 % de leur consommation de tabac par du vapotage. Les fumeurs s’habituent ainsi au plaisir du vapotage qui est différent de celui du tabagisme. De semaine en semaine le pourcentage de remplacement augmente jusqu’à ne plus acheter de cigarettes traditionnelles. Il faudra ensuite remplacer l’e-liquide contenant de la nicotine par un produit neutre ou aromatisé, mais sans nicotine. Enfin, la dernière phase consistera à utiliser de moins en moins souvent l’e-cigarette pour ne pas remplacer l’addiction à la cigarette par une addiction au vapotage.

Il est recommandé tout de même de s’approvisionner auprès d’une boutique de cigarette électronique locale et fiable comme http://www.boutique-cigarettes-electroniques.com/