«

»

Dec 29

Le hackschooling ou la réforme éducationnel

Tous les enfants n’aiment pas aller à l’école, mais les parents soucieux de leur avenir les y obligent. Et si pour une fois, les écoliers avaient l’opportunité de se défaire du système traditionnel et parfaire leur éducation de la manière qui leur plait ? C’est du moins ce que le jeune Logan Laplante souhaite pour les jeunes de sa génération.

Education : que veulent vraiment les enfants ?

Logan, un garçon à peine âgé de 13 ans, a des idées révolutionnaires qu’il a expliquées lors d’une intervention à l’université de Nevada. Il a commencé son petit speech par la question que posent souvent les adultes à leur progéniture : « que veux-tu faire quand tu seras grand ? ». Il enchaîne que pour réponse, les grandes personnes souhaitent entendre des métiers qui font rêver, avec un certain prestige, comme astronaute ou neurochirurgien. Et si les enfants avaient d’autres aspirations que de faire un métier bien vu de la société et qui répond aux désirs de leurs parents ? Selon Logan, si on va au fond des choses, les adolescents seront plutôt enclins à suivre des voies qu’ils trouveront cool, qui répondent à leur propre vision de la vie, mais la plupart du temps, cette route se trouve à l’opposé de celle que les adultes leur réserve. Toujours selon l’adolescent, les enfants n’ont qu’un but dans la vie, vivre heureux, et en bonne santé. Mais n’est-ce pas là aussi le souci de tout parent pour leur progéniture ? Seulement, adultes et adolescents ne perçoivent pas le bonheur de la même façon. Pour les grandes personnes, être heureux se définit simplement par cette phrase : « va à l’école, va à la fac, trouve un boulot et marie-toi ! » alors que les jeunes souhaitent en quelque sorte suivre leur instinct.

L’éducation comme préparation au bonheur

En accord avec le Dr Roger Walsh, Logan Laplante trouve que le système éducationnel classique ne prépare pas les enfants à être heureux, mais tout simplement à gagner de l’argent. L’adolescent pense que l’éducation devrait avant tout aider les jeunes à vivre heureux. Donc, l’instruction donnée dans les établissements scolaires devrait avoir pour base « la science de la santé du bonheur ». Les matières doivent ainsi répondre aux huit CTM ou changements thérapeutiques du mode de vie, comme les appelle le Docteur Walsh. Ces huit préceptes censés amener les enfants à vivre heureux à l’âge adulte sont les suivants : l’exercice, la nourriture équilibrée, la vie en pleine nature, la contribution au service des autres, les relations humaines, la relaxation et la gestion du stress, la récréation, ainsi que l’engagement religieux et spirituel. Si le système éducationnel se basait sur ces critères, les enfants seront préparés à être heureux dans leur vie d’adulte.

Le hackschooling, c’est quoi au juste ?

Tous les parents ne sont pas séduits par ce concept éducationnel un peu révolutionnaire. Ceux qui souhaitent faire vivre cette expérience à leurs enfants doivent s’émanciper du système traditionnel et leur faire l’école à la maison. C’est cette voie que les parents de Logan ont choisi, au grand bonheur du garçon. Dans son intervention, il explique que de cette manière il lui était possible de devenir un « hacker de l’école ». Il lui est libre d’aborder son éducation comme il le souhaite et de profiter des occasions pour mettre en pratique les apprentissages acquis. En d’autres termes sa scolarité, qu’il appelle le hackschooling, est synonyme de liberté et de créativité. Il apprend certes les maths, la physique, la science etc., mais d’une autre manière. Logan conclue son discours par son ambition, celle d’être heureux, entouré de siens et en bonne santé.

Pour bien démarrer la vie de votre enfant, inscrivez-le dans une garderie éducative originale: http://www.croquemagie.com/garderie-educative-laval-p1179.html