Jun 29

5 choses à savoir avant d’acheter une maison

Courtier immobilier

Courtier immobilier

Acheter une maison c’est un projet de grande envergure : il faut en effet savoir que l’achat d’un bien immobilier engage souvent un budget très important. Il est donc important de prendre toutes les précautions pour prévenir toutes mauvaises surprises dans les prochaines années à venir. Pour ce faire, 5 points doivent être sérieusement considérés avant de signer le contrat de vente ! Lesquels ?

  • L’étude du marché

Acheter une maison ne doit pas se faire à la légère : comme c’est un bien qui vaut très cher, il ne faut surtout pas se précipiter ! Avant même de visiter ou d’imposer des critères, il faut considérer la situation du marché : à noter que le prix de l’immobilier change en jour et en heure en fonction de la situation économique du pays. Il faut ainsi prendre le temps de vérifier la moyenne de prix des logements dans la localité où l’on souhaite acheter.

Sinon, il est également important de se demander si le prix du bien convoité est-il vraiment juste. Pour trouver la réponse, l’idéal est de consulter les annonces, solliciter plusieurs agences immobilières… il est également possible de demander au notaire. En tant que spécialiste du marché, ce dernier pourra donner de bons conseils, et parfois même livrer des statistiques sur le marché immobilier

  • L’état de la construction

Après avoir trouvé des maisons à prix intéressants, il est temps de passer à la visite de chacune d’entre elles ! Et bien sûr, il faut en profiter pour vérifier l’état général de la bâtisse.

L’extérieur

A part le revêtement de la maison (en brique, en béton…) qui doit  être dans un bon état, il est également important de vérifier les portes et fenêtres : sont-elles parfaitement fonctionnelles ? Présentent-elles des failles ? Et sans oublier de jeter un œil à la toiture et veiller à ce qu’elle soit en parfait état, ainsi que 100 % étanche.

L’intérieur

Vérifier l’état intérieur de la maison est la deuxième tâche à accomplir : le logement est-il bien habitable ? Pour cela, il faut vérifier chaque recoin, notamment les éléments suivants :

  • Fondation
  • Murs
  • La charpente
  • Les plafonds
  • Les planchers
  • L’isolation
  • Infiltration
  • Etanchéité
  • Cheminée…

La plomberie

Le confort d’une maison dépend également de la qualité de son système de plomberie et canalisation. C’est donc un élément-clé qu’il est absolument indispensable de (faire) vérifier avant d’acheter ! Car dans le cas où le réseau d’eau ou d’évacuation de la maison est défectueux, bonjour les fuites, dégât des eaux, humidité, mauvaises odeurs et autres inconforts vraiment incommodants ! De plus, il faut également savoir que les frais de réparation ou de rénovation du réseau plomberie d’un logement peuvent coûter très cher.

  • L’environnement de la maison

L’environnement de la maison est également un paramètre à prendre en compte : principalement parce qu’il contribue au bien-être et au confort du foyer. Ainsi pendant une visite, il faut se poser les questions suivantes :

  • Est-ce un quartier populaire ?
  • Les alentours sont-ils calmes avec des verdures ?
  • L’orientation de la maison est-elle intéressante ?
  • Comment est le voisinage ?
  • Le logement est-il accessible en voiture ?
  • Où se trouve l’arrêt de bus le plus proche ?
  • Est-ce un axe pour les transports scolaires ?

 

  • Les taux et charges

Avoir une nouvelle maison, c’est des impôts à payer ! Il s’agit principalement de la taxe foncière et de la taxe d’habitation annuelle. Comme la valeur varie en fonction de l’état de la bâtisse, il est donc important de mettre les choses au point avant de passer au contrat de vente. Il est en effet important de savoir si le vendeur ou l’ancien propriétaire a déjà déclaré toutes les charges de l’année en cours au bureau de la fiscalité. Car dans le cas contraire, il sera dans l’obligation du nouveau propriétaire de tout payer. Ainsi pour ne pas en arriver là, il faut demander, exiger même la déclaration fiscale du bien.

  • La signature du compromis de vente

Un compromis de vente est un contrat entre l’acheteur et le vendeur : il fixe les différentes sortes d’accords établis ainsi que les conditions de vente. A noter que cette lettre est à signer avant même de passer au contrat de vente définitif. Il est en effet plus sûr de se mettre avant tout d’accord sur le mode de payement, les charges entrepris par le nouveau propriétaire… avant de signer quoi que ce soit.

Faites confiance à un courtier immobilier.

Jun 09

L’orthodontie

Qu’est-ce que l’orthodontie ?
C’est une spécialité dentaire qui permet de corriger le mauvais positionnement des dents ainsi que les anomalies des os de la mâchoire qui les supportent.

Pourquoi les dents se positionnent-elles mal ?
Les raisons sont multiples, mais parmi les plus courantes on peut retenir les suivantes comme : l’héritage familial ; la consommation de nourriture hachée durant l’enfance qui entraîne une diminution de la taille de la mâchoire sur laquelle doivent s’implanter les dents ; l’habitude prolongée de sucer le pouce ou une tétine qui entraîne une avancée des dents du haut ; la chute prématurée « des dents de lait » souvent due à une consommation abusive d’aliments sucrés compliquant l’apparition des dents définitives ; des problèmes infectieux , inflammatoires ou allergiques qui affectent directement la sphère respiratoire ORL.
Toutefois, aucun cas n’est désespéré et un traitement orthodontique peut être entrepris à tout âge.

Comment sont évalués les problèmes dentaires ?
Quel que soit l’âge du patient, une étude dentaire approfondie doit être faite afin de déterminer la gravité des « dommages » et leur cause. Les divers examens peuvent varier d’une personne à l’autre, mais de façon générale une empreinte dentaire, un panoramique radiographique sont les examens de base. L’interprétation des différents examens permettra d’établir un diagnostic précis et de proposer le traitement le plus approprié.
Le traitement orthodontique varie en fonction du problème à corriger et l’âge du patient.

Quels sont les différents traitements orthodontiques applicables et à quel âge ?
Entre trois et six ans, on appliquera un traitement préventif, sur les dents de « lait », visant à supprimer les mauvaises habitudes qui sont la cause de déformations disgracieuses.
Entre sept et onze ans, on appliquera un traitement de posture, ceci afin de permettre aux dents définitives de sortir avec un positionnement et une taille parfaitement adaptés à la mâchoire.
Entre douze et quinze ans, on appliquera un traitement correctif sur les dents définitives.
Chez l’adulte, généralement entre trente-et-quarante ans, le traitement s’avère plus compliqué et a ses limites.

Quels sont les appareils utilisés ?
Ils sont de deux types : les amovibles et les fixes.
Les amovibles : ils sont d’un usage simple et permettent de corriger des défauts légers ou modérés et sont portés selon la prescription du praticien, soit sur vingt-quatre heures, mais en dehors des repas, car ils rendent la mastication difficile, soit uniquement la nuit.
Les fixes : ils sont constitués de bagues ou crochets posés sur les dents et reliés entre eux par des fils spéciaux permettant une mobilité de la mâchoire. Ce type d’appareil permet de corriger des problèmes ou défauts importants des dents. Toutefois, la pose de ces fils demande de la part du professionnel une grande dextérité et précision pour éviter des dommages irréversibles aux dents.

Combien de temps dure un traitement orthodontique et quel est son coût ?
Le traitement est fonction de l’âge et des défauts à corriger et il peut varier de six mois à trois ans, la moyenne toutefois étant de dix-huit mois.
Le but de tout traitement vise l’obtention de dents saines, bien implantées et qui aura corrigé le maximum de défauts.

La régularité dans les soins est tout aussi importante que sa qualité.
Généralement, le montant de l’appareillage chez l’enfant est pris en charge en partie par la sécurité sociale et en partie par la mutuelle de santé. Chez l’adulte, s’il y a eu une intervention en chirurgie maxillaire, une partie des frais sera remboursée par l’organisme de base et la mutuelle, mais généralement l’orthodontie de l’adulte reste entièrement à sa charge. Avant de commencer tout traitement, le professionnel doit fournir un devis indiquant le montant et la durée du traitement.

Conclusion
L’orthodontie est un traitement complexe qui doit être fait correctement sans quoi les dents peuvent revenir à leur position initiale. Des contrôles réguliers ne sont pas à négliger, car rien n’est figé puisque les mâchoires continuent à évoluer durant toute notre vie.

Trouvez ici d’autres articles sur la dentisterie

 

Jun 07

Installation d’un chauffe-eau

Le chauffe-eau est indispensable pour assurer le confort dans les foyers. Il sert principalement à produire de l’eau chaude pour la cuisine et la salle de bains. En faire installer à la maison demande des travaux assez complexes qui méritent beaucoup d’attention. En suivant le guide, il est cependant possible de s’en occuper soi-même !

Chercher le bon emplacement

Il n’y a pas vraiment de principe à respecter pour déterminer le bon emplacement du chauffe-eau : il suffit juste opter pour l’endroit le plus pratique ! L’idéal est d’installer la chaudière le plus près possible des endroits où l’eau chaude va être utilisée : le mur à la fois situé près de la salle de bains et de la cuisine par exemple. Opter pour ce type d’emplacement permet de minimiser les pertes de calories pendant le déplacement de l’eau dans les tuyaux. Mais c’est aussi pour réduire le temps d’attente avant l’arrivée à destination de l’eau chaude.

Sinon, installer le chauffe-eau dans la salle de bains ou dans la cuisine est également faisable. Mais il faudra cependant respecter ces normes de sécurité strictes : notamment veiller à ce que l’appareil soit placé à plus de 60 cm au-dessus de la baignoire, de l’évier ou du lavabo. Enfin si le chauffe-eau sera installé dans la cave ou dans le garage, il faut s’assurer que les canalisations soient bien isolées.

Fixer l’appareil électrique sur le mur

Une fois l’emplacement idéal trouvé, il faut ensuite s’assurer que le mur choisi soit assez large pour accueillir correctement le chauffe-eau. Pour ce faire, il faut mesurer les dimensions de l’appareil, puis mesurer le pan de mur… Une fois que cela est fait, il faut maintenant vérifier le poids du chauffe-eau. Il s’agit en effet d’un facteur déterminant pour la bonne fixation de l’appareil. A noter que la taille d’un chauffe-eau standard plein pèse dans les 200 kg.

Pour une fixation fiable, il faut prévoir les outils suivants : un rouleau plein d’adhésif, un paquet de joint et des cales en bois. A noter que pour prévoir les accidents domestiques, l’idéal est de rajouter un trépied qui va soutenir l’appareil.

Raccorder le chauffe-eau avec le réseau d’eau

Une fois le chauffe-eau fixé sur le mur, il faut ensuite passer au raccordement avec la plomberie. La première chose à faire est de couper l’arrivée d’eau. Il faut ensuite consulter le code couleur indiqué au bas de l’appareil. En général, le bleu indique l’arrivée d’eau froide et le rouge la sortie de l’eau chaude.

Pour ce qui est du raccordement proprement dit, c’est différent pour le bleu et le rouge. Ainsi pour le premier cas, il faut placer deux tours de ruban adhésif sur le filetage en suivant le sens du vissage. Il faut ensuite visser le groupe de sécurité, puis placer le siphon. Pour la sortie d’eau chaude, il suffit de fixer et d’ajuster le raccord diélectrique. C’est après qu’il faut raccorder le flexible de sortie.

Une fois tout cela fini, il est temps de remplir la cuve tout en laissant un robinet ouvert. Le but est de permettre à l’air du réservoir de s’échapper. Lorsque de l’eau commence à s’écouler du robinet, ce dernier peut être fermé. A noter que parfois, des dépôts vont sortir du robinet. Dans ce cas, pas de panique car c’est tout à fait normal.

Raccorder la chaudière avec le réseau électrique

Passé les trois premières étapes, la dernière est peut-être la plus facile à réaliser ! Mais avant de s’y mettre, il faut couper le courant. Maintenant pour raccorder le chauffe-eau avec le réseau électrique, il suffit de respecter les codes couleurs. Il suffit juste de brancher chaque fils sur la borne indiquée. Le capot de sécurité doit ensuite être mis en place. Et voilà, le chauffe-eau est prêt à fonctionner. Il ne faut pas surtout paniquer si des gouttes d’eau vont s’écouler du groupe de sécurité, c’est tout à fait normal : c’est la preuve que l’appareil est maintenant fonctionnel.

A noter que la source d’énergie utilisé par un chauffe-eau n’est pas forcément électrique, il peut être à gaz, solaire, thermodynamique… L’installation se fait avec le même principe, sauf à la quatrième étape. Pour le chauffe-eau solaire, il faut que l’appareil s’accorde avec le dispositif solaire. Pour l’appareil à gaz, ce dernier ne nécessite pas d’être raccordé à quoi que ce soit, juste avec la bouteille à gaz.

Pour installer un chauffe-eau dans la région de Montréal mieux vaut faire appel à un plombier

May 19

Choisir une bonne clinique dentaire

La santé des dents ne doit pas être négligée, cela pour rester en parfaite santé et toujours avoir un beau sourire. C’est pourquoi, il faut aller régulièrement dans une clinique dentaire, mais surtout bien choisir son dentiste.

L’importance de bien choisir sa clinique dentaire

Tout le monde doit se soucier de sa santé buccale! La plupart des personnes se contentent de se rendre dans un espace de soins ordinaires. Cependant, le choix d’une bonne clinique est crucial.

D’autant plus qu’il s’agit d’un facteur important pour assurer la santé des dents. Les aliments et mauvaises habitudes sont les principaux facteurs à la détérioration de la denture. C’est pour cela qu’on doit prendre soin des dents avec des traitements appropriés. D’où le fait d’aller dans une clinique dentaire qui propose les meilleurs soins et traitements, aux petits comme aux grands, et ce pour une meilleure santé buccale. Il faut donc bien choisir le dentiste à qui on compte confier nos dents. À Montréal, on peut profiter de cliniques dentaires qui proposent des soins et traitements efficaces et spécialisés, avec une technologie avancée.

Comment choisir une clinique pour une bonne santé buccale?

Quand on choisit une clinique dentaire pour la santé de ses dents, il est essentiel de prendre en compte tout ce qui l’entoure : moyen humain, qualité de service, et surtout la qualité du traitement. C’est en effet important pour pouvoir être sûr de recevoir les meilleurs soins dentaires. Donc, voici quelques points importants pour trouver et choisir le meilleur établissement de soins :

 Les compétences des praticiens dentistes : quoi de mieux que de se faire poser des implants dentaires ou recevoir un traitement spécialisé par des praticiens chevronnés? Un facteur qu’il faut prendre compte pour le choix d’un espace de soins dentaires. Ils doivent être des chirurgiens-dentistes diplômés, ayant suivi des formations spécialisées.

 Le professionnalisme du groupe : pour toute intervention, les techniques et le savoir-faire ne sont pas à négliger. En effet, il est impératif de confier ses dents à des groupes professionnels pour ne pas engendrer de graves conséquences.

 La qualité humaine du personnel : il est tout à fait possible d’être accueilli par une équipe pleine d’attention et de professionnalisme!

 La qualité des matériels de soins : puisqu’on est déjà au XX ème siècle, les outils pour les soins doivent être modernes et spécialisés selon l’intervention.

 L’ancienneté de la clinique : pour éviter tour risque de fiasco concernant les soins et traitements dentaires, il est conseillé de se rendre dans une clinique qui a existé depuis de longues années.

Comme plusieurs nombres de patients y ont été traités, il s’agit donc d’un établissement doté de longues années d’expérience.

Une bonne clinique : pour de belles dents et un beau sourire Pour garder ses dents en bonne santé, il est préférable d’avoir une hygiène bucco-dentaire parfaite.

En complément des brossages de dents fréquent et autres précautions, il faut aller chez le dentiste.

Que ce soit pour améliorer ou transformer le sourire, la clinique offre en effet les meilleurs soins avec une bonne condition. Sans oublier les gestes au quotidien et les habitudes qui peuvent aussi sauver la vie. Des dents parfaitement alignées et propres sont des qualités nécessaires pour conserver un sourire en parfaite santé. Bref, une bouche saine et un sourire transformé, voilà ce que les meilleures cliniques dentaires souhaitent pour leurs patients!

Que ce soit pour blanchir les dents ou autres changements importants, la clinique dentaire offre les meilleures solutions pour tous. L’endroit idéal pour garder une bouche saine et un sourire radieux en toute circonstance!

Feb 27

Faire la vidange du chauffe-eau

Plombier Repentigny

Plombier Repentigny

La vidange du chauffe-eau fait partie des opérations d’entretien, elle est primordiale pour assurer une utilisation de l’appareil en toute sécurité. D’autres raisons sont évoquées par les spécialistes, qui indiquent qu’elle permet de réaliser des économies d’énergie et favorise la longévité des installations. La vidange est généralement exécutée par un plombier (comme par un plombier de Repentigny) ou un chauffagiste. Toutefois, vous êtes susceptible de la réaliser par vos propres moyens en suivant nos recommandations. Dans le cas d’un chauffe-eau au gaz, vous n’avez pas à couper son alimentation. En revanche, assurez-vous d’éteindre le courant si vous décider de purger votre ballon d’eau chaude électrique.

Les premières étapes de la vidange

Dans un premier temps, localisez la boîte à disjoncteurs ou à fusibles si vous êtes équipé d’un chauffe-eau électrique ou le thermostat dans le cas où vous possédez un modèle à gaz. La boîte à disjoncteurs ou à fusibles est incarnée presque systématiquement par un boîtier grs de petite taille qui peut se trouver à l’extérieur de votre habitation ou dans votre garage, encastrée dans un mur. Quant au thermostat, il est en principe situé sur l’extérieur de l’appareil à l’endroit où le tuyau à gaz entre dans le chauffe-eau, et il prend la forme d’un simple bouton rouge. Vous pouvez le mettre en position pilote, arrêt et marche. Dans un second temps, choisissez la position Pilote pour le thermostat ou retirez le fusible chargé d’alimenter le chauffe-eau si c’est un modèle électrique qui équipe votre logement. Vous ne savez pas identifier le fusible concerné qui fait partie des fusibles auxiliaires ? Localisez un interrupteur assez imposant sur lequel est inscrit le terme “Principal” au-dessus des fusibles auxiliaires. Fort logiquement, son voltage est plus élevé et est susceptible d’avoisiner 150 voire 200 volts. Vous pouvez l’éteindre mais vous n’aurez plus la possibilité d’utiliser vos appareils électroniques durant la vidange. Dans le cas où la boîte contient des petits tubes en verre aux embouts en métal, il s’agit bien d’une boîte à fusibles.

Évacuer l’eau et évaluez sa qualité

Ensuite, faites tourner le robinet dans le sens des aiguilles d’une montre pour suspendre l’arrivée d’eau froide. Il est proche de la sortie d’eau froide elle-même située sur le réservoir. Une valve à vanne se ferme avec un tour complet alors qu’un tour de 80° s’avère suffisant dans le cas des valves à boule. Pour un chauffe-eau au gaz propane ou au gaz naturel, soyez attentif au réglage actuel du thermostat et mettez-le sur la position Pilote ou la plus petite valeur. Procédez à l’ouverture du robinet d’eau chaude par exemple dans votre baignoire, pour empêcher la formation de vide entre les lignes. Raccordez un tuyau d’arrosage à la valve ou au robinet de vidange sous l’appareil. Le robinet de vidange peut s’apparenter à une bague ou prendre la forme d’un raccord de tuyau d’arrosage et il est parfois dissimulé sous un couvercle amovible. La vidange est bien entendu réalisable sans tuyau d’arrosage, en ayant recours à un saut pour recueillir l’eau de la cuve. Il est préférable de laisser refroidir le fluide durant la nuit. D’une part, vous aurez l’occasion de recycler l’eau si vous possédez un jardin. D’autre part, vous évitez les éventuels désagréments du stockage de l’eau chaude, qui est susceptible d’endommager des seaux et des tuyaux peu robustes. C’est bien évidemment l’étape fatidique qui vous attend, l’ouverture du robinet de vidange. L’écoulement sera facilité si vous prenez soin d’ouvrir la soupape de surpression. Vous allez remplir un seau avec l’eau qui s’écoule et inspecter visuellement la qualité de l’eau. Vous devez vidanger la cuve tant que l’eau n’est pas clair, c’est à dire qu’elle contient encore trop de dépôt.

La dernière étape de la purge du chauffe-eau

Pour conclure, il vous suffit de fermer le robinet, de retirer le tuyau d’arrosage et de fermer le robinet d’eau chaude dans votre baignoire. Ouvrez la vanne d’alimentation en eau froide et attendez que la cuve se remplisse, puis ouvrez la soupape de surpression dans le but d’évacuer l’excès d’air. Fermez le robinet de vidange du ballon et ouvrez le robinet d’eau chaude dans l’évier de votre salle de bain. Rallumez l’appareil et patientez jusqu’à ce que l’eau chaude coule bien dans l’évier. N’oubliez pas de fermer le robinet de la baignoire.

Feb 08

Métier : Plombier

Plombier à Longueuil

Plombier à Longueuil

N’est pas plombier qui veut ! Si on est passionné par le bricolage et capable de maintenance des petites pannes dans une maison, c’est peut-être la vocation d’un futur métier.

Mais en plomberie, le fait de savoir tout sur les tuyauteries et être capable de résoudre les problèmes sur ce sujet n’est pas suffisant pour être considéré comme un plombier à part entière.

Il faut avoir obtenu les certificats d’aptitude délivrés par une école pour pouvoir exercer en toute légalité.

Un plombier, c’est un technicien apte à s’occuper de toutes les pannes qui peuvent survenir dans les systèmes de plomberie, et c’est bien pour ça qu’il n’est pas aisé au premier venu de se proclamer « plombier » si l’on n’a pas suivi les formations professionnelles adéquates.

Mais comment devenir plombier ? Voici une vidéo explicative :

 

En règle générale, ce sont souvent les jeunes, fans de bricolage, qui à la fin de leur enseignement du premier cycle secondaire, veulent se confronter au monde du travail et se lancent dans ce genre de formation.

Plus spécifiquement, ceux qui sortent d’une branche technique seront les plus destinés à devenir des techniciens plombiers.

Les années de formation en plomberie peuvent durer jusqu’à trois ans pour en obtenir à la fin des études, les certifications ou en d’autres termes le « bac pro plomberie » donnant accès au métier de plombier professionnel.

Tout le monde peut donc faire une formation supérieure en plomberie, à condition d’avoir terminé son enseignement secondaire et obtenu les attestations nécessaires pour être admis dans une école spécialisée en plomberie.

Ce genre de formation est souvent dispensé au sein de lycées professionnels dans lesquels on se familiarisera au monde du travail, puisqu’on y apprend le métier et en même temps on étudie.

Détenir donc un bac pro plomberie signifie qu’on est un professionnel dans ce métier qu’on exerce légalement. Ce statut de spécialiste est particulièrement utile quand on postule pour un travail dans la profession de la plomberie, un métier qui requiert beaucoup de savoir.

La tendance : Plombier / Chauffagiste.

Dans le cadre de cette formation de plombier, se spécialiser dans deux domaines différents (plomberie et chauffagiste) est très intéressant. Pourquoi ?

  • Le salaire pour un plombier/chauffagiste est plus élevé que celui d’un plombier sanitaire.
  • On trouve plus facilement un emploi avec les deux « casquettes » on devient plus polyvalent.
  • La formation de plombier chauffagiste est plus complète et on apprend dans les deux domaines, le sanitaire et le chauffagiste.
  • Les débouchés sont largement plus grands, car on peut être recruté comme plombier sanitaire ou comme plombier chauffagiste, voire même les deux.
  • Enfin pour être intégré dans les grandes enseignes, ce type de formation reste la meilleure alternative.

Qui peut prétendre à exercer ce métier ?

Aimer ce métier serait le premier critère à prendre en compte, ensuite être habile de ses mains est une évidence.

Il faut aussi avoir un dos à toutes épreuves, car dans ce métier les positions du corps courbés sous un lavabo, un évier met le dos dans une posture inconfortable et douloureuse.

Pour ce qui est de l’âge, dès la sortie du secondaire, il n’y a ensuite pas de limite, seules la passion et la force de réussir ce métier sont nécessaires pour devenir un bon plombier.

Il en est de même dans toutes les professions, quand on en choisit une, il faut aller au-delà de ses rêves, si on veut bien appréhender et réussir dans le métier qu’on a préféré.

Que va nous apporter cette formation ?

Dans ce type de formation, on vous apprend à vous occuper de tout ce qui est sanitaire dans une habitation. Tout ce qui concerne la formation sur le sanitaire, les techniques d’installation de tuyauterie, d’équipement sanitaire et de système de chauffage.

Vous ne passerez pas votre temps, penché sur un livre, un cahier. La plupart des exercices sont représentés par des travaux pratiques ou en réel. Sur le plan maintenance, on vous apprendra comment réparer différents équipements sanitaires et de chauffage.

Vous serez aussi familiarisé avec les modules servant à vous adapter aux nouvelles technologies comme l’énergie solaire ou l’énergie éolienne.

Vous apprendrez aussi les différentes manières pour réduire la consommation de la clientèle.

Cette technique particulièrement recherchée par temps de crise, sera appréciée par vos futurs clients.

L’Équipe de Plombier Longueuil  ( http://www.plombierdelongueuil.ca )

Jan 24

La nutrition des personnes âgées

fruits and vegetables

Petits, on appréciait les repas de famille chez nos grands-parents. Les bons plats préparés avec amour ravissaient toujours nos papilles… Et c’est souvent encore le cas, cependant désormais, on s’aperçoit que eux ne mangent plus autant qu’avant, qu’ils se font une joie de nous faire plaisir mais ne mettent quasiment plus rien dans leurs assiettes. On se met alors à se poser des questions : Sont-ils malades ? Sont-ils tristes ?

Pas forcément. En vieillissant, certains problèmes apparaissent, tandis que d’autres qualités disparaissent.
Il faut savoir que dans bon nombre des cas, lorsque l’on vieillit, le repas devient un mauvais moment à passer. Tout d’abord, on observe un manque d’appétit lié souvent à la solitude. A l’âge de 80 ans, une femme sur 2 vit seule à la maison… Comment trouver le plaisir de se faire à manger 3 fois par jour, tout seul chez soi ? Les relations sociales sont donc primordiales.

Mais la baisse de moral et la solitude ne sont pas les seules raisons qui font que nos aînés ne se nourrissent pas comme il le faudrait.

Passée la barre des 70 ans, le goût et l’odorat se font moins présents. Nous avons tous déjà eu un gros rhume, qui provoque une perte de ces sens, et donc tous déjà remarqué à quel point manger n’apporte plus aucun plaisir lorsque l’on ne sent plus rien… On peut alors facilement comprendre le manque d’appétit. Mais heureusement, des solutions existent pour ne pas subir les effets du temps sur notre organisme.
En effet, certains nutriments sont essentiels pour bien vieillir : les vitamines, les minéraux, les glucides, les protéines, le calcium… ces nutriments sont indispensables au bon fonctionnement du corps humain, et le sont d’autant plus pour maintenir une bonne santé en vieillissant.

En prenant de l’âge, on a tendance à prendre des médicaments de toute sorte, qui provoquent un manque de salivation, qui provoque une mauvaise digestion, qui provoque un manque d’hydratation. Alors viennent des problèmes gastriques, et puis on ingère un autre médicament pour lutter contre ce problème gastrique. Cercle vicieux.
Une bonne hydratation apporte de nombreux bienfaits pour la santé : régulation de la température du corps et du taux de sucre dans le sang, meilleur santé intestinale, élimination naturelle des toxines..

Le vieillissement déclenche également une diminution des sécrétions d’hormones et de tout ce qui stimule l’appétit. Ceci est souvent dû au manque de protéines. On se met alors à moins manger tout en pensant qu’on se nourrit suffisamment. On manque alors d’énergie. Et moins d’énergie revient à moins d’appétit. Deuxième cercle vicieux.

Certains aliments en sont riches, comme par exemple : la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers. Il ne faut donc pas hésiter à en abuser quelque peu !

De plus, lorsque l’on vieillit, on observe l’arrivée d’une fragilité osseuse due au manque de calcium, ce qui augmente le risque de chutes ainsi que les troubles de la marche et de l’équilibre.
Le calcium et la vitamine D ne sont en général pas suffisamment consommés. Ils sont pourtant essentiels à la santé osseuse. On les trouve dans les produits laitiers, et il peut être parfois nécessaire de combler les carences en prenant des suppléments, que l’on peut se procurer avec l’aide et sous le conseil d’un médecin.

Pour conclure, on se rend évidemment compte que bien se nourrir est fondamental pour bien vieillir, et réaliser que lorsque l’on vieillit, nos besoins changent, et ne sont plus les mêmes que 10 ans auparavant. Garder le goût de la cuisine en s’inspirant de confrères, rajouter des épices pour rehausser un plat, prendre conscience de ses propres besoins… tout ces éléments font que l’on peut garder une bonne nutrition, saine et équilibrée, mais également une nutrition qui comblera les carences apportées avec l’âge.

Résidence pour aînés

Jan 18

Les 7 raisons pour apprendre l’espagnol

Cours d'espagnol à Montréal

Cours d’espagnol à Montréal

L’espagnol a toujours été très populaire et son enseignement devient de plus en plus répandu au Canada et au Québec. Non seulement cette langue vous apprendra à être autonome lors de voyage à l’étranger, mais surtout grâce à son apprentissage vous aurez accès à une autre culture partagée par des millions de personnes dans le monde.

1. Facile à apprendre
L’espagnol est une langue idéale à apprendre après l’anglais et le français, grâce aux similarités entre ces langues latines. La proximité de certains mots vous permettra d’apprendre par comparaison la grammaire et le vocabulaire.

2. Utile pour le travail
Connaître l’espagnol peut vous permettre d’avoir ce petit plus que certains recruteurs recherchent pour distinguer deux candidats. Les connaissances linguistiques sont très valorisées sur le marché compétitif du travail et l’espagnol et très en demande.

3. Largement partagé dans le monde
Après le mandarin, l’espagnol est la deuxième langue la plus parlée au monde! Vous pouvez donc faire partie des 500 millions de personnes qui parlent l’espagnol.

4. Utile pour les voyages
En voyage, apprendre l’espagnol vous permettra de communiquer RÉELLEMENT avec les habitants dans leur langue maternelle. Rien de mieux pour être encore plus apprécié que de montrer que vous faites l’effort de parler leur langue.

5. Outil d’ouverture
Prendre des cours d’espagnol c’est aussi s’ouvrir à la culture espagnole qui est variée, enrichissante et divertissante.

6. Utile pour s’informer
L’espagnol est très largement partagé et on compte plus de 16000 journaux et plus de 250 chaînes de télévision en langue espagnole dans le monde entier.

7. Un intérêt croissant
L’apprentissage de l’espagnol connaît un réel engouement auprès d’un public de plus en plus large. Le nombre de personnes voulant apprendre l’espagnol a doublé en moins de 10 ans.

Ainsi, apprendre l’espagnol vous donnera un avantage considérable culturellement, économiquement et personnellement. Prendre des cours d’espagnol c’est s’offrir une ouverture sur le monde et un enrichissement personnel. Commencez dès maintenant à apprendre l’espagnol, c’est facile, ludique et gratifiant.

Les Cours d’espagnol Don Quichotte à Montréal vous offre des cours d’espagnol diversifiés et dynamiques pour tous les niveaux. De débutant à avancé, seul ou en groupe, venez découvrir cette nouvelle langue et vous ne le regretterez pas!

Jan 16

Entretenir son plancher de bois

Sablage de plancher Laval

Sablage de plancher à Laval

Entretenir un plancher de bois peut s’opérer de multiples façons. L’ancienneté du revêtement de sol, le type de plancher et son état apparent sont autant de facteurs à prendre en compte avant de procéder à quelconque action. Dans un premier temps, nous allons présenter le principe du nettoyage d’un parquet huilé, dans un second temps nous évoquerons le sablage de plancher et ses différents avantages.

Le traitement à l’huile et les précautions

Le traitement à l’huile ne peut pas être résumé en une seule et même phrase. Il existe en effet différentes sortes d’huile dont les huiles végétales et les huiles modifiées, chacune est caractérisée par ses atouts et ses limites, il est préférable de demander conseil à des professionnels de l’entretien de parquet avant d’arrêter votre choix sur un produit. Vous devrez faire preuve de patience puisqu’un traitement à l’huile dure une dizaine de jours. Il nécessite une certaine préparation et une conduite rigoureuse pendant toute l’opération. D’une part, vous avez tout intérêt à installer un paillasson à l’entrée de la pièce pour éviter que toutes les formes de poussière viennent provoquer un effet de papier de verre susceptible de dégrader le revêtement. D’autre part, il est fortement recommandé de mettre en place des protections en feutre et les déplacements de meubles sont bien entendu à proscrire. Utilisez un balai en microfibre sec à partir du 10ème jour pour éliminer toutes les impuretés. Par la suite, vous pourrez utiliser à nouveau votre aspirateur ou continuer à passer le balai.

Comment enlever les tâches?

Même en étant très précautionneux, il y aura forcément des moments où vous, les membres de votre famille ou des invités vont malencontreusement salir le plancher. Il peut s’agir d’un verre de vin qui tombe ou de rayures suite à une chaise déplacée trop brusquement. Il existe dans tous les cas des solutions pour faire disparaître les taches et autres défauts esthétiques sur le parquet. Pour lutter contre les rayures, vous devez passer une paille de fer puis redonner un aspect brillant au plancher en utilisant un pinceau trempé dans l’huile. La technique à mettre en oeuvre est un peu plus délicate concernant les tâches colorées. Vous devez mettre le parquet à nu, nettoyer la surface incriminée avec de l’alcool à 70° et éventuellement procéder au ponçage. Enfin, si l’huile appliquée lors du traitement initial génère des odeurs désagréables, vous pouvez remédier à ce problème en appliquant une cire adaptée ou une huile essentielle parfumée.

Un plancher plus éclatant avec la technique du sablage

Le sablage de plancher est une autre forme d’entretien utile pour améliorer l’apparence du sol et le rendre pérenne. Le sablage sans poussière est particulièrement recommandé : la très grande majorité des résidus de bois sont aspirés au cours de l’opération, votre habitation ne sera pas impactée par l’intervention des professionnels de la restauration de plancher. Après avoir diagnostiqué le sol et la configuration de la pièce à traiter, ils choisissent la technique appropriée. Les planchers en très mauvais état nécessitent par exemple l’utilisation d’un abrasif à gros grain. Les surfaces moyennement usées sont quant à elle sablées avec des modèles à grain moyen tandis que les zones difficiles d’accès sont traitées avec une ponceuse à main.

Un entretien qui ne bouleverse pas votre quotidien

Aucune protection n’est à installer sur votre canapé, vos commodes et vos autres meubles lors d’un sablage de plancher. De plus, cette technique peut être mise en oeuvre sur des parquets de différentes natures dont des modèles flottants et des parquets massifs. En outre, le sablage de plancher représente un choix beaucoup plus intéressant sur le plan financier qu’un remplacement de parquet.

Pour vos planchers, contactez les experts en sablage de plancher à Laval, les Planchers Rosemère

http://www.sablagedeplancherlaval.ca/

Jan 16

Comment entretenir un chauffe-eau ?

Réparation Chauffe-eau

Réparation Chauffe-eau

Vous vous passerez bien d’une douche froide en plein hiver à cause d’une panne de chaudière ? Le nettoyage et le contrôle de l’état de certaines pièces de votre chauffe-eau vous éviteront certainement de connaître cette situation inconfortable !

Chauffe-eau à gaz

En général, chauffe-eau à gaz ne s’encrasse pas au bout de quelques mois, néanmoins il est préférable de l’entretenir pour assurer sa longévité et limiter le risque de panne. Trois quart d’heure devraient vous suffire à nettoyer ses principales pièces. Premièrement, veillez à bien fermer les robinets d’eau et de gaz. Procédez au démontage de l’injecteur de veilleuse, il se trouve à sa base et favorise un bon débit d’arrivée de gaz. Soufflez pour éliminer toutes les impuretés qui ont pu s’y accumuler et fixez le à nouveau sur la veilleuse.

Ensuite, changez le clapet et le joint de tête du robinet d’arrivée d’eau. La prochaine étape doit être effectuée avec précaution, il s’agit du nettoyage du corps de chauffe qui s’opère idéalement avec une brosse à poils souples, dans le but de faire disparaître tous les dépôts collés aux ailettes. Pour éliminer un maximum d’impuretés, il est conseillé de passer l’aspirateur sur toutes les parties visibles. Focalisez vous ensuite sur les becs du brûleur qui peuvent s’encrasser. L’entretien est terminé, vous pouvez à nouveau ouvrir le robinet de gaz.

Chauffe-eau électrique

La première étape consiste à couper l’alimentation électrique du chauffe-eau puis de couper son alimentation en eau. Ouvrez le groupe de sécurité et un robinet d’eau chaude dans le but de vidanger la cuve du ballon d’eau chaude. Pour atteindre le boîtier électrique de l’appareil, dévissez le capot inférieur de la chaudière électrique puis effectuez le démontage du thermostat en tirant vers le bas. Vous pouvez désormais ouvrir la trappe de visite et détacher l’ensemble du ballon. A l’aide d’un seul chiffon (les produits d’entretien sont à proscrire pour cette tâche), procédez au nettoyage du réservoir en veillant à bien retirer tous les dépôts qui se sont formés. Enlevez la poussière et le calcaire susceptibles d’entourer la résistance localisée au fond de la cuve et contrôlez l’état de l’anode.

Il est ensuite primordial de nettoyer l’emplacement du gros joint d’étanchéité de la trappe de visite. Vous avez aussi tout intérêt à contrôler l’état de ce joint en caoutchouc, il faudra le changer si vous constatez des fissures mais un petit nettoyage à l’eau suffit quand on note seulement la présence de dépôts calcaire. Avant de le repositionner dans son état d’origine, vous devez le sécher. Les opérations de nettoyage sont terminées, vous pouvez refermer la bride du chauffe-eau, remettre le thermostat et concrétiser son raccordement. Remplissez la cuve, ouvrez le robinet d’eau chaude et remettez en marche le chauffe-eau électrique.

Chauffe-eau solaire

Les tâches ne sont pas plus complexes concernant une chaudière solaire. Dans un premier temps, vous devez vous occuper de vidanger et de détartrer l’appareil. Éliminez toutes les petites branches, les cailloux et autres résidus localisés près des capteurs solaires et nettoyez ces pièces à l’eau. Ensuite, vérifiez l’état de marche des pompes et contrôlez l’isolation du circuit hydraulique.

Chauffe-eau thermodynamique

L’entretien de cet appareil ne sollicitera pas vos efforts trop longtemps. Retirez les vis de la grille et nettoyez l’évaporateur puis débouchez les grilles. Contrôlez visuellement la résistance du chauffe-eau, elle se remplace assez facilement si elle est dégradée. Vient ensuite l’opération de vidange, qui démarre par l’arrêt de l’appareil. Vous fermez le robinet central de l’installation domestique puis ouvrez le robinet d’eau chaude de la douche, du lavabo ou de l’évier et ouvrez la vanne de vidange du chauffe-eau thermodynamique.

Un ou deux entretiens annuels diminuera le risque de fuites ou de pannes, vous avez donc tout à gagner à prendre soin de ce type de chaudière qui présente une durée de vie moyenne supérieure à 15 ans.

Chauffe-eau Laval

Older posts «